Chroniques de l’ISS – #9

Quand est-ce qu’on mange ??

[4 juillet 2021]

Au début, la nourriture à bord de l’ISS était fournie et emballée moitié-moitié par les USA et la Russie. (Je sais qu’à l’époque où il y avait des Français à bord de la navette ou de l’ISS, il existait une exception (ah ! Cette fameuse exception française) et nos astronautes avaient pu embarquer une nourriture plus, comment dire, “typique”). Depuis cette époque de nombreuses nationalités étant venues à bord, elles ont pu amener leurs propres spécialités. Il en résulte une variété de conteneurs, boites et types d’aliments qui reflète la variété des différentes cultures.

La partie cuisine est située dans la partie Russe de l’ISS (module Zvezda) et une table supplémentaire dans Destiny ; les aliments US doivent s’adapter aux ustensiles russes notamment pour la réhydratation et le réchauffement des plats. Les Russes utilisent plutôt des boites de conserves et des tubes, alors que les Américains, des sachets de nourriture lyophilisée et à réhydrater. Le packaging russe n’a pas beaucoup changé depuis les années 1970.

Les aliments côté russe. Crédit : NASA

La nourriture spatiale doit être conditionnée spécialement afin qu’elle ne soit pas contaminée par des microbes, ce qui là-haut poserait d’énormes problèmes. La feuille plastique qui enrobe la nourriture US est bien entendu un multicouche plastique à base de nylon et avec des couches “barrière” à l’oxygène. Ces couches sont obtenues de nos jours très couramment par co-extrusion. Ces feuilles sont ensuite thermoformées afin de donner la forme définitive du conteneur.

Le produit est livré, scellé sur 3 côtés et la NASA rajoute l’aliment puis le purge à l’azote avant de faire le vide et de sceller le quatrième côté. Ils sont ensuite enveloppés dans une feuille d’alu. Pour le réhydrater on introduit une paille spéciale dans l’ouverture et hop c’est bon comme à l’origine (il paraît). Il peut apparaître sous la forme de sachet sous vide, surgelés ou de bol avec couvercle adhésif.

Quelques exemples de produits lyophilisés US. Crédit : NASA

La nourriture en sachets sous vide, peut être consommée facilement, il suffit de la réchauffer au micro-ondes, de couper une partie du sachet et d’attaquer à la fourchette ! Certains fruits peuvent être aussi stockés pendant quelques temps, frais après avoir été “désinfectés” au sol.

Le pain pose problème, à cause ……des miettes (crumbs en anglais), car elles peuvent s’infiltrer partout en apesanteur (filtres, nez, yeux..) et sont donc dangereuses. Le pain n’est donc pas présent à bord, il y a seulement une sorte de tortilla. De même le sel et le poivre n’existent pas sous forme de poudre comme pour les Terriens, ils sont sous forme liquide.

Ici on voit notre ami Thomas en train de se préparer une tortilla « spéciale ». Crédit : NASA

Et le goût ? La langue perçoit les saveurs différemment dans l’espace, les plats sont fortement épicés pour qu’ils puissent avoir du goût. Beaucoup de grands chefs conçoivent des plats pour les astronautes qui les apprécient. Il y a aussi des repas spéciaux pour Thanksgiving, Noël etc..

La boisson : l’eau comme vous le savez est recyclée à partir des eaux usées, et tout ce qui est nécessaire en plus est amené depuis la Terre. Les autres boissons sont stockées déshydratées. Trois repas et une collation par jour sont prévus pour tout le monde.

Les nourritures de base US, sont préparées par le laboratoire de la NASA à Houston, Texas. Ils sont chargés d’élaborer et de tester la nourriture pour les astronautes.

À ce jour, il y a approximativement 200 types de plats différents à disposition. Américains et Russes fournissent chacun la moitié des plats, sauf quelques exceptions pour astronautes « étranger » qui amènent leurs propres spécialités. Thomas Pesquet a amené par exemple une douzaine de plats préparés par différents chefs Français, notamment Thierry Marx. Le problème ce sont quand même les fruits et légumes frais, ils ne se gardent pas très longtemps, surtout qu’il n’y a pas de réfrigérateur à bord pour la nourriture.

Mais un grand jour de gloire s’est produit pour les premières pizzas à bord de l’ISS, cela a donné lieu 
à une super pizza-party comme on le voit sur cette photo.

Crédit :  NASA

Bref avec la diversité des astronautes visitant l’ISS, le choix des plats devient maintenant presque infini.
Il y a trois repas par jour : petit déjeuner, déjeuner et diner. Lors d’occasions spéciales (fêtes spécifiques …) des menus spéciaux sont préparés.
On vous explique comment on prépare les plats et on les mange sur cette vidéo YouTube : https://youtu.be/onm7P_iFueE
Expliqué par Tomas Pesquet : https://youtu.be/qsF0W9f5BII

Bon appétit !!!

Jean-Pierre Martin
Prochaine chronique : La construction continue.