Les distinctions de la Société astronomique de France

Chaque année, la Société astronomique de France décerne des prix et médailles aux personnes qu’elle veut féliciter pour leurs travaux ou remercier pour des services rendus.

Les lauréats 2024

Prix des Dames : Fabrice Mottez

Prix Henry Rey : Jérôme Bonnin

Prix Dorothea Klumpke-Isaac Roberts : Anica Lekic

Plaquette du Centenaire de Camille Flammarion : Yves Monier

Prix Gabrielle et Camille Flammarion : Hervé Roy

Prix Edmond Girard : Frank Gourdon

Prix Julien Saget : Stéphane Vetter

Prix international d’astronautique : Roger-Maurice Bonnet

Prix Alexandre Ananoff : Isabelle Desenclos

Prix Marguerite Clerc : Valentine Fouache

Prix Georges Bidault de l’Isle : Observatoire de Rouen et Société astronomique de Nantes

Prix Marius Jacquemetton : Marie-Ange Sanguy

Prix Marcel Moye : Zouhair Benkhaldoun (Maroc)

Médaille des soixante ans : Michel Monnerie, Michel Schwirtz, Alain Hourdequin, Observatoire astronomique de Rouen, Alain Bonino, Roland Ruff

  • Le Prix Jules Janssen est un prix international alternativement attribué à un astronome français et à un astronome étranger pour la valeur internationale de ses travaux scientifiques ainsi que pour sa contribution à la large diffusion des sciences de l’Univers. Ce prix a été créé en 1897.
  • Le Prix international d’astronautique est attribué en reconnaissance d’un travail important qui peut faire progresser l’une des questions dont dépend la réalisation de la navigation intersidérale, ou qui peut augmenter les connaissances humaines dans l’une des branches touchant à la science astronautique. Il a été établi par Robert Esnault-Pelterie et André-Louis Hirsch. Ce prix était nommé Prix d’astronautique (Prix Rep-Hirsch) jusqu’à 1939.
  • Le Prix des Dames récompense des services éminents rendus à la SAF (annuel). Prix établi à l’initiative de Sylvie Pétiaux (1836 – 1919), première épouse de Camille Flammarion. Prix décerné pour la première fois à Melle D. Klumpke en 1897.
  • Le Prix Gemini (SAF-SF2A) est décerné par la Société astronomique de France et la Société Française d’ Astronomie et d’Astrophysique (SF2A) à une collaboration remarquable amateurs-professionnels en astronomie et sciences connexes. Le prix a été créé en 2020.
  • La Médaille commémorative est attribuée à un sociétaire ayant amené un grand nombre d’adhésions pendant les trois  dernières années. Les membres du Bureau et les lauréats de ce prix des années précédentes sont exclus (annuel). Médaille décernée pour la première fois à M. E. de La Guardia en 1901.
  • Le Prix Maurice Ballot est attribué, sur proposition du Comité de la Sorbonne, à un membre ayant régulièrement travaillé à l’observatoire de la SAF (annuel). Maurice Ballot (1864 – 1930), bibliothécaire de la Société, a fait don, en 1921, d’un titre de rente de six francs, pour servir à l’attribution d’un prix biannuel destiné à encourager les auteurs des travaux effectués à l’Observatoire de la société (cette rente n’est plus distribuée). Prix décerné pour la première fois à Mme C. Annequin en 1920.
  • Le Prix Georges Bidault de l’Isle récompense les jeunes assidus aux cours et conférences, ayant collaboré à l’observatoire ou réalisé des travaux personnels communiqués à la SAF ou insérés dans l’Astronomie l’année qui précède l’attribution du prix. Georges Bidault de l’Isle (1874 – 1956), Membre Fondateur, a fait don de la rente nécessaire pour l’attribution de ce prix annuel (cette rentre n’est plus distribuée). Prix décerné pour la première fois à M. G. Hudelot en 1925. (Prix de l’observatoire de la Guette avant 1956). Depuis quelques années, ce prix récompense des clubs d’astronomie particulièrement méritants.
  • Le Prix Henry Rey n’a pas d’attribution définie (annuel). Henry Rey, à Marseille, a légué, en 1922, la somme nécessaire pour créer un titre de rente de soixante francs, en vue de la fondation d’un prix annuel portant son nom et analogue à ceux déjà distribués par la Société. Prix décerné pour la première fois à M. A. Brun en 1926.
  • Le Prix Gabrielle et Camille Flammarion n’a pas d’attribution définie (annuel). Prix décerné pour la première fois à M. G. Raymond en 1930.
  • Le Prix Dorothea Klumpke-Isaac Roberts n’a pas d’attribution définie (année paire). Dorothea Klumpke Roberts (1861 – 1942), est une astronome américaine. Directrice du Bureau des mesures de l’Observatoire de Paris, elle a été la première à recevoir le Prix des Dames en 1889. Prix décerné pour la première fois à M. de Kerolyr en 1931.
  • Le Prix Marcel Moye est décerné à un membre ayant réalisé les meilleures observations et n’ayant pas plus de vingt-cinq ans (annuel). Marcel Moye (1873 – 1939), Doyen de la Faculté de droit de Montpellier, a légué cent mille francs, la moitié de cette somme étant destinée à la fondation d’un Prix (cette rente n’est plus distribuée). Il a publié des observations dans le Bulletin de la SAF. Il fut l’un des fondateurs et le secrétaire de la Société Astronomique Flammarion de Montpellier. Prix décerné pour la première fois à M. Jean Texereau en 1946.
  • Le Prix Marius Jacquemetton n’a pas d’attribution définie (annuel). Marius Jacquemetton, ingénieur en chef du cadre général des travaux publics et des mines des colonies, Directeur du Chemin de fer et du Port de La Réunion, chef du service de Travaux publics. Prix décerné pour la première fois à M. R. Servajean en 1947.
  • Le Prix Viennet-Damien récompense un sociétaire ayant réalisé une belle pièce d’optique ou des travaux dans cette branche de l’astronomie (année impaire). Le Prix Viennet-Damien a été créé par René Damien (1893 – 1971), ingénieur, membre de la SAF depuis 1934, à la mémoire de son oncle Jean-Éloi Viennet (1857 – 1932), astronome et opticien à l’Observatoire de Paris et à l’Observatoire de Juvisy. On lui doit l’objectif photographique longtemps utilisé à l’Observatoire de Juvisy. Prix décerné pour la première fois à M. Jean Texereau en 1957.
  • La Plaquette du centenaire de Camille Flammarion récompense des services anciens et continus rendus à la SAF (annuel). Prix décerné pour la première fois à Melle Th. Leroy en 1956.
  • Le Prix Julien Saget récompense un auteur qui s’est fait remarquer pour ses travaux d’imagerie astronomique (annuel). Julien Saget, ingénieur, était Président de la Commission de photographie astronomique. Il est l’auteur de La photographie astronomique publiée par la SAF en 1953. Prix décerné pour la première fois à M. G. Viscardy en 1969.
  • Le Prix Edmond Girard est destiné à encourager une vocation naissante ou les travaux scientifiques d’un explorateur du ciel dépendant de l’observatoire de Juvisy ; à défaut, toute autre personne digne de récompense (annuel). Edmond Girard (1881 – 1973), polytechnicien, Inspecteur général honoraire des Ponts et Chaussées. Prix décerné pour la première fois à M. J. Funel en 1974.
  • Le Prix Camus-Waitz n’a pas d’attribution définie (années impaires). Jacques Camus (1893 – 1971), peintre et graveur. Administrateur de l’Observatoire de la Société et Président de la Commission de cet Observatoire de 1930 à 1939, membre du Comité de rédaction de l’Astronomie. Il a participé à la section Astronomie du Palais de la Découverte à Paris. Michel Waitz (1903 – 1975), Ingénieur des Arts et Manufactures, membre du Bureau des Longitudes où il s’occupa des publications, membre du Conseil et secrétaire-adjoint de la Société.
  • Le Prix Marguerite Clerc n’a pas d’attribution définie (années  paires). Marguerite Clerc (1888 – 1981), membre de la SAF depuis 1921, a institué cette dernière sa légataire universelle.
  • La Médaille des soixante ans et de la fondation Manley-Bendall est décernée aux sociétaires ayant soixante ans d’ancienneté à la SAF (annuel). Nicolas Manley-Bendall (1876 – 1966), membre fondateur et ancien président de la Société astronomique de Bordeaux, secrétaire général de la Société d’océanographie du golfe de Gascogne, puis vice-président de la Société d’océanographie de France, 1913, membre de la SAF en 1897. En 1961, il a fait un don à la Société astronomique de France pour financer la médaille des sociétaires ayant au moins soixante ans de présence.
  • Le Prix Alexandre Ananoff récompense des actions ou des réalisations destinées à valoriser la culture spatiale, à destination du grand public. Il a été créé en 2015 par l’Astronaute Club Européen, l’association Histoires d’espace, l’association Planète Mars et l’association Science Ouverte, sous le haut patronage de la Société astronomique de France.
  • Le Prix Jeune Younivers est attribué au lauréat ou à la lauréate du Concours Younivers. Il a été créé en 2020.
  • Le Prix Camille Flammarion de la médiation scientifique récompense une action de médiation scientifique menée par un doctorant ou une doctorante en Sciences de l’Univers. Il a été créé par la Société astronomique de France et la Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique (SF2A) en 2022.
  • Le Prix du Capitaine Kirk pour l’exploration, créé en 2023 à l’initiative de la Commission Astronautique et Techniques Spatiales, récompense celles et ceux qui s’engagent pour “explorer de nouveaux mondes étranges, découvrir de nouvelles vies, d’autres civilisations, et au mépris du danger, avancer vers l’inconnu”. Le premier récipiendaire est l’astronaute allemand Matthias Maurer de l’Agence Spatiale Européenne