Conakry et l’île de Tombo

Thomas Pesquet nous propose une vue de la Terre prise depuis l’ISS, en postant sur les réseaux sociaux ce cliché avec le commentaire suivant : “Alors qu’on descend vers le sud le long de la côte ouest de l’Afrique, la ville de Conakry est immanquable. Elle semble s’étirer de la zone humide de la côte vers les Îles de Loos… Presque comme quelque chose d’organique qu’on étudierait au microscope.”

L’image a été prise le 21 mai à 23h44, à l’aide d’un Nikon D5 muni d’un objectif de 1150 mm ouvert à 13. Le Nord se situe vers 14 heures. L’image couvre une zone d’environ 15 km par 8 km.

Nous sommes en Guinée sur la façade Atlantique de l’Afrique de l’Ouest. Plus précisément, le cliché nous montre la pointe de la péninsule de Kaloum (longue de plus de 35 km) et la ville de Conakry situées juste en face des îles de Loos déjà photographiées par Thomas.

Conakry, capitale du pays, est également la plus grande ville de Guinée et compte environ 2 millions d’âmes, soit environ ⅙ de la population totale du pays. Son centre historique est bâti sur l’île de Tombo – aujourd’hui disparue – et qui initialement faisait partie de l’archipel de Loos avant que le bras de mer ne la séparant du continent soit comblé de sédiments, tandis que la ville nouvelle a été bâtie à l’époque coloniale à Kaloum.

A la pointe Sud-Ouest de la presqu’île, sur le haut du cliché de Thomas, la zone portuaire au sol partiellement rouge recouvert de latérite est bien visible, protégée par l’immense jetée longue de plus de 4,5 km ! Elle représente un point névralgique important pour la ville et pour le pays. On y voit sans mal de gros cargo prêts à emporter ou à déposer leurs marchandises. Une importante gare routière pleine de camions remorques est également bien visible. A l’opposé, le petit port de pêche de Boulbinet et son marché aux poissons fait face au Palais des Nations aujourd’hui nommé Palais Mohammed V, dont le toit circulaire gris est bien identifiable.

Quant à ceux qui connaissent la ville, vous retrouverez sans trop de mal les deux immenses marchés de la ville : le marché Madina, l’un des plus grands d’Afrique de l’Ouest et célèbre pour avoir été le théâtre de la révolte des femmes, en 1977. Et le marché Niger, plus petit mais réputé pour ses fruits et légumes et ses pickpockets ;-)

Enfin, au centre du cliché, le triangle vert tranche avec le reste de la ville : c’est le jardin botanique qui se situe dans le quartier de Camayenne et qui se trouve à côté de la grande Mosquée Fayçal de Conakry, dont on devine les 4 immenses minarets qui pointent vers le ciel.

Gilles Dawidowicz, président de la Commission de Planétologie

Crédits : ESA/NASA–T. Pesquet

Retrouvez l’image sur Google Maps.