Les idoles de l’archipel de Loos

Thomas Pesquet nous propose une vue de la Terre prise depuis l’ISS, en postant sur les réseaux sociaux cet étonnant cliché avec le commentaire suivant : “Alors qu’on descend vers le sud le long de la côte ouest de l’Afrique, la ville de Conakry est immanquable. Elle semble s’étirer de la zone humide de la côte vers les Îles de Loos… Presque comme quelque chose d’organique qu’on étudierait au microscope.”

L’image a été prise le 29 avril à 12h50, à l’aide d’un Nikon D5 muni d’un objectif de 200 mm ouvert à 10. Le Nord se situe vers 14 heures. L’image couvre environ 51 km (Nord-Sud) par 80 km (Est-Ouest).

Sur la côte atlantique de l’Afrique de l’Ouest, nous sommes en effet en Guinée, au-dessus de Conakry, la capitale ; au Nord se trouve la baie de Sangareya et le fleuve Konkouré qui présente ici une superbe zone deltaïque et un profond estuaire. En face, un petit archipel d’une quinzaine d’îles en forme d’anneau de 10 km de diamètre environ. Ce sont les îles de Loos, probables reliquats d’un ancien volcan aujourd’hui disparu, dont les trois îles principales sont l’île Tamara (l’arc de cercle gauche), l’île Kassa (l’arc de cercle droite) et l’île de Roume (au centre). L’archipel compte également deux petites îles (l’île Blanche au Sud-Ouest de l’île Kassa) et l’île de Corail (au Sud-Est de l’île Tamara), ainsi qu’une dizaine d’îlots et de rochers répartis un peu partout dans l’archipel et bien visible sur le cliché de Thomas.

La Guinée est un pays de 245000 km² environ, riche en ressources naturelles (bauxite, diamants, or, fer, pétrole, uranium…) et que l’on surnomme le château d’eau de l’Afrique du fait de ses nombreux cours d’eau (plus de 1300 rivières et fleuves) dont le Niger, le Sénégal, la Gambie… Son agriculture fait vivre une grande partie de sa population qui compte 12 millions d’âmes, qui y produit du mil, du fonio, du riz, de l’arachide, du café et des fruits (mangues, bananes, agrumes, ananas, pêches, tomates…) et qui y élève du bétail (bovins, ovins et caprins).
Entourée par la Guinée-Bissau (au Nord-Ouest), le Sénégal (au Nord), le Mali (au Nord-Est), la Côte d’Ivoire (à l’Est), le Libéria (au Sud) et la Sierra Leone (au Sud-Ouest), la Guinée possède des qualités environnementales encore préservées malgré une population en forte croissance qui commence à exercer des pressions de plus en plus fortes sur les écosystèmes et menace les forêts et les zones naturelles. Le développement des activités humaines et industrielles (urbanisation croissante, barrages hydroélectriques, mines…) engendre des pollutions de toutes sortes…

Gilles Dawidowicz, président de la Commission de Planétologie

Crédits : ESA/NASA–T. Pesquet
Retrouvez l’image sur Google Maps.