Chroniques de l’ISS – #12

Tranquility et la Coupole

[25 juillet 2021]

Le 8 février 2010, la navette Endeavour (mission STS 130) se dirige vers l’ISS avec deux nouveaux modules européens (construits en Italie par Thales Alenia) : l’élément de jonction Node-3 baptisé Tranquility, et la coupole (Cupola). Ces deux éléments mettent un point (presque) final à la construction de l’ISS.
De plus Node-3 se charge de l’élimination du CO2 à bord de la station, de la production d’oxygène et du recyclage de l’eau. Non négligeable aussi, cet élément comporte ………..des toilettes supplémentaires, nécessaires quand 6 astronautes sont à bord en permanence. Il possède aussi un nouveau tapis d’exercice.

Le module Tranquility monté sur l’ISS, on y remarque la Coupole (avec écoutilles fermées) et l’adaptateur PMA-3 à droite. Crédit : NASA

Il est équipé de 6 ports d’amarrage et va servir aussi de zone d’habitation. Mais surtout, à ce noeud-3 sera attachée la fenêtre panoramique d’observation (la coupole ou Cupola d’un diamètre de près de 3 m) qui en plus d’observer la Terre devrait aussi permettre de surveiller et commander les manœuvres des bras télémanipulateurs. La coupole fait toujours face à la Terre. Elle possède 7 hublots offrant une perspective incroyable sur la planète bleue. Durant l’installation sur l’ISS, il a fallu repositionner la Coupole au bon endroit, enlever la couverture isolante et déverrouiller les protections permettant d’ouvrir les obturateurs de l’intérieur.
Que dire de cette Cupola ! Elle a révolutionné la vie des astronautes à bord de l’ISS. En effet, on peut grâce à elle observer à 360° notre belle planète. Dès qu’ils ont un instant de libre, les astronautes se mettent à la fenêtre et observent et prennent des superbes photos de la Terre. Notamment notre ami Thomas qui nous régale régulièrement de ces photos, de la France en particulier.

La Coupole avec ses protections fermées (à gauche) et ouvertes (à droite). Crédit : NASA

Photographie intérieure de la Coupole, chambre avec vue sur la Terre ! 
Par Thomas Pesquet. Crédit : Thomas Pesquet/ESA

Tous les astronautes y passent, voir cette photo :

Crédit : NASA

Voilà, l’ISS est pour ainsi dire terminée, il aura fallu près de 100 lancements de fusée et plus de 160 EVA pour la mettre dans l’état dans lequel elle est actuellement. Seuls de petits modules expérimentaux viendront s’ajouter ainsi que des remplacements de modules vieillissants.

Jean-Pierre Martin
Prochaine chronique : Les sorties pour connecter les nouveaux panneaux solaires.