Coupole JuvisyDepuis plusieurs décennies, l’observatoire astronomique de Juvisy-sur-Orge, situé dans le département de l’Essonne, menace ruine. Propriété de la Société Astronomique de France, le parc et la presque totalité des bâtiments ont été concédés à la Ville de Juvisy-sur-Orge aux termes d’un bail emphytéotique d’une durée de 99 ans signé en 1971. Haut lieu de la recherche astronomique, l’observatoire a été fondé en 1883, tout comme la Société Astronomique de France quatre ans plus tard, par Camille Flammarion (1842-1925), premier grand vulgarisateur de la science astronomique en France. Forts du constat que ni la Société Astronomique de France, ni la Ville de Juvisy-sur-Orge n’étaient en mesure de financer la restauration de ce patrimoine d’exception, ces deux institutions ont uni leurs efforts pour partir en quête de financements. L’objectif visé, d’un coût estimé d’environ 6 millions d’euros n’est rien d’autre que la restauration complète de l’observatoire et sa réhabilitation en un centre de culture scientifique avec espace muséographique dédié à l’astronomie et à toutes les sciences qu’affectionnait Camille Flammarion.

Le premier acte de cette entreprise est intervenu le 2 juin 2007 avec le départ de la lunette astronomique pour deux années d’une restauration méticuleuse rendue possible par un don de la Fondation Maxime Goury Laffont complété d’une subvention de la DRAC d’Ile de France. Cette lunette est classée monument historique tout comme le sera sous peu l’observatoire. Elle est aujourd’hui restituée dans son état d’origine et n’attend plus qu’un écrin digne de son rang pour reprendre sa place sous la coupole.

Objet d’un manifeste co-signé de tous les astronomes membres de l’Académie des Sciences, de l’inquiétude de la population juvisienne rassemblée en une association « Les amis de Camille Flammarion », et très souvent évoqué dans les milieux proches du Ministère de la Culture, l’Observatoire Camille Flammarion sort enfin de l’indifférence et les travaux de restauration de la partie centrale du bâtiment ont débuté à la mi novembre grâce à un financement couvrant un montant d’environ 500 000€ initié par l’Assemblée Nationale et complété par la Ville de Juvisy-sur-Orge, la DRAC et le Conseil Régional d’Ile de France, le Conseil Général de l’Essonne. Au terme de ce chantier la partie centrale de l’observatoire deviendra un « Etablissement Recevant du Public » (ERP) en mesure d’accueillir jusque 19 personnes. La coupole sera alors accessible au public qui pourra venir admirer ce qui est encore de nos jours la plus importante lunette astronomique de France ayant appartenu à un astronome non professionnel.

AIGUILLE

Le paratonerre est en place.

 

 

 

 

 

 

La coupole, d’un diamètre de 5m était placée à environ 12m de hauteur en surplomb de la RN7 dont le tracé passe au pied de l’observatoire. Elle a été descendue durant la journée du lundi 14 décembre 2009.

La coupole a été levée et amenée au sol dans le parc de l’observatoire au moyen d’une grue d’un poids de 150 tonnes mise en place à une cinquantaine de mètres de distance. Ce spectacle unique s’est déroulé par un matin de fin d’automne baigné de Soleil devant un public d’environ 200 personnes. Interdit au public durant toute la durée des travaux, le parc a été ouvert à titre exceptionnel pour la circonstance. Cette opération est le véritable symbole du début des travaux de restauration de l’observatoire.

La flèche de la grue culminait à plus de 50m de hauteur et était visible à plusieurs kilomètres à la ronde. Sa base était placée à environ 50m de l’aplomb de la coupole et dans un parfait ballet minuté et orchestré par une équipe de professionnels très respectueuse des objets déplacés se sont succédés dans les airs la coupole d’un poids de 1800kg, l’escabeau puis l’embase de la lunette restée en place lors du déménagement de cette dernière en juin 2007.