Entre Manche et Mer du Nord

Thomas Pesquet nous propose une superbe vue depuis l’ISS, en postant sur les réseaux sociaux ce cliché avec le commentaire suivant : “En un cliché, le Pas-de-Calais et la plus petite distance entre le Royaume-Uni et l’Europe. Il me semble qu’elle a un peu grandi depuis ma dernière mission… Certains pourtant le franchissent en jetpack !”.

L’image a été prise le 1er juin 2021 à 16h18, à l’aide d’un Nikon D5 muni d’un objectif de 50 mm ouvert à 16.

Côté France, nous sommes au-dessus des îles anglo-normandes (d’un point de vue administratif, elles ne sont pas françaises, mais d’un point de vue géographique elles le sont bel et bien surtout à 400 km d’altitude), du Cotentin, du cap de la Hague, de la pointe de Barfleur, de la baie de Seine, de la baie de Somme, du cap d’Antifer, du cap Griz-Nez et de la mer du Nord jusqu’aux côtes Belges, Néerlandaises et même Danoises.

Côté Britannique, la côte commence à la pointe de Weymouth (on ne voit pas la baie de Lyme) et de la presqu’île de Portland dont on peut deviner sans mal le superbe tombolo de galets et sa célèbre “Chesil Beach”, puis se poursuit par l’île de Wight, les pointes de Selsey, de Beachy Head, de Dungeness et de Douvres, pour finir avec Ramsgate, Botany Bay, Margate et la région de Colchester avec les estuaires des fleuves côtiers Crouch, Chelmer, Stour et Deben.

La Manche est techniquement parlant une mer épicontinentale partie intégrante de la plateforme continentale de l’océan Atlantique. Elle couvre une superficie de près de 75.000 km² et fait environ 500 km de long. Sa largeur varie entre 160 km et 32 km et sépare l’archipel britannique de la France continentale. Elle forme un bassin sédimentaire de 54 m de profondeur moyenne, avec une profondeur maximale de 180 m dans la fosse des Casquets, décharge nucléaire et chimique officielle du Royaume-Uni et de la Belgique depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale !

Plus au Nord, c’est la mer du Nord qui est également une mer épicontinentale de l’océan Atlantique et dont la superficie bien plus vaste atteint les 575.000 km². Elle s’étend jusqu’au Nord du Royaume-Uni, aux Shetland, aux Orcades, au Danemark et en Norvège. En zoomant sur le cliché, on remarque une myriade de petits points blancs : la mer du Nord est une zone de transit maritime particulièrement dense. Ainsi, tankers, porte-conteneurs, bateaux de pêche et plaisanciers se partagent les rails, entre plateformes pétrolières et fermes éoliennes offshores.

Cette vue inhabituelle de la Terre est très oblique et le limbe terrestre rend la scène particulièrement belle et esthétique, les contrastes accentuant encore plus la beauté du cliché.

Gilles Dawidowicz, président de la Commission de Planétologie

Crédits : ESA/NASA–T. Pesquet

Retrouvez l’image sur Google Maps.