Entre Grande-Côte et Petite-Côte : la presqu’île du Cap-Vert

Le jour de la fête des mères, Thomas Pesquet offre aux mamans du monde entier une vue de circonstance prise depuis l’ISS, en postant sur les réseaux sociaux ce cliché avec le commentaire suivant : “Un éperon qui s’avance dans l’Atlantique, c’est la presqu’île du Cap et Dakar, ville située la plus à l’ouest de tout le continent africain. Magnifique position géographique pour la sémillante capitale du Sénégal. Il y fait très bon vivre et on y est bien accueilli, j’ai eu l’occasion de le constater. Elle subit pourtant les effets du changement climatiques avec inondations répétées à la saison des pluies et littoral plus au nord est grignoté par la montée des eaux…”.

L’image a été prise le 25 mai à 14h14, à l’aide d’un Nikon D5 muni d’un objectif de 200 mm ouvert à 7.1. Le Nord se situe vers 14 heures. L’image couvre une zone d’environ 80 km par 40 km.

Nous sommes à l’extrémité occidentale du continent Africain, sur la côte atlantique du Sénégal, au-dessus de la presqu’île du Cap-Vert et de la ville de Dakar.

Précisons tout de suite que la presqu’île du Cap-Vert n’est pas l’archipel du Cap-Vert, mais qu’elle se trouve juste en face, à 650 km à l’Est de ces superbes îles…

Ce superbe promontoir rocheux long de plusieurs dizaines de kilomètres qu’est la presqu’île du Cap-Vert, sépare deux régions sénégalaises : la Grande-Côte au Nord et la Petite-Côte au Sud ; et la pointe de cette presqu’île est elle-même délimitée par deux caps bien visibles sur le cliché de Thomas : à l’Ouest la “pointe des Almadies” prolongée par sa célèbre “Chaussée des Almadies”, et au Sud-Est le “cap Manuel”.

Après un zoom sur le cliché, on identifie rapidement la célèbre “Chaussée des Almadies”, un ensemble de rochers alignés formant une véritable barrière sur laquelle les vagues viennent se fracasser dans une écume immense, le tout bien visible à 420 km d’altitude ! Cette pointe des Almadies est un long cap rocheux d’origine volcanique se terminant par la ville de Yoff et l’aéroport international de Dakar, puis tout à son extrémité occidentale par la ville de Ngor et son phare.

Trois petites îles toutes proches de la côte sont également visibles. Il s’agit de l’île de Ngor au Nord, des îles de la Madeleine (Sarpan et Lougne) à l’Ouest et de l’île de Gorée au Sud.

Mais revenons à la ville de Dakar, capitale du Sénégal, et à sa périphérie qui occupent la presque totalité de la presqu’île. Bien que nous soyons dans une zone subtropicale désertique, ici le climat est influencé par les alizés marins et la mousson. Une saison chaude et humide a lieu de juin à octobre avec des températures moyennes comprises entre 24°C et 27°C, puis elle laisse place à une saison sèche de novembre à mai durant laquelle il ne pleut quasiment plus, avec des températures oscillant entre 21°C et 24°C.

Pour finir sur une note historique, on aperçoit dans la partie Sud de la presqu’île, la ville côtière de Rufisque où eut lieu une sombre page de l’histoire de la seconde guerre mondiale. Fin septembre 1940, a lieu ici un débarquement Alliés durant l’opération “Menace” connue sous le nom de “Bataille de Dakar” et conduite par les Britanniques. Y participent plusieurs navires de la France libre qui tous font face à la Marine nationale française restée loyale au Gouvernement français Vichyste. L’opération est un échec et l’on connaît la suite…

Gilles Dawidowicz, président de la Commission de Planétologie

Crédits : ESA/NASA–T. Pesquet

Retrouvez l’image sur Google Maps.