Cuba, si !

Thomas Pesquet nous offre une nouvelle vue prise depuis l’ISS, en postant sur les réseaux sociaux ce cliché avec le commentaire suivant : “Une vue qui me rappelle des souvenirs : c’est en Soyouz et par ce port d’amarrage que je suis arrivé pour la première fois en 2016. Le Soyouz d’Oleg, Pëtr et Mark s’appelle “Youri Gagarine” et survole Cuba… comme un parfum des années 60 règne dans ce cliché ”.

L’image a été prise le 2 mai à 15h06, à l’aide d’un Nikon D5 muni d’un objectif de 31 mm ouvert à 10. Le Nord se situe vers 14 heures.

Entre Jamaïque et Bahamas, nous sommes au-dessus de l’île de Cuba (111.000 km² et 11 millions d’habitants), de sa capitale, la Havane, et de la ville portuaire Santiago de Cuba ! La presque totalité de l’île est d’ailleurs visible sur le cliché de Thomas ; il ne manque que la pointe orientale (non visible, mais située vers le coin bas droite). A la confluence de la mer des Caraïbes, du golfe du Mexique et de l’océan Atlantique, Cuba est la plus grande des îles des Antilles. On retrouve d’ailleurs facilement sur la photographie la pointe du Mexique et le Yucatán dont les villes de Mérida et de Cancun (angle haut à gauche), les Îles Caïmans (au milieu à gauche), la pointe Ouest de la Jamaïque partiellement cachée par le Soyouz “Gagarine” (bas gauche), la pointe Sud de la péninsule de Floride avec les villes de Miami, Tampa et Orlando (haut à droite) et les Bahamas (au milieu à droite), même si Nassau est hors du champs.

Nous avons donc sous les yeux Cuba, une île relativement préservée de la modernité des sociétés occidentales. Près de 25% de la superficie de l’île sont consacrés aux espaces naturels et à des zones protégées. On trouve en effet sur l’île et autour de sa bordure littorale quelques belles forêts tropicales, des zones de mangroves et des récifs coralliens abritant une faune et une flore exceptionnelles et parfois endémiques. Toutefois, on cultive partout sur l’île, notamment des cultures vivrières de fruits et légumes pour alimenter la population cubaine toujours sous embargo américain, mais également du tabac, du café et de la canne à sucre dont on produit du sucre mais aussi et surtout du rhum. Par ailleurs, le sous-sol contient du pétrole, un peu de cuivre et du minerai de fer.

Notez dans le haut du cliché l’île de la Jeunesse et la ville de Nueva Gerona. Cette île se situe à 100 km au Sud-Ouest de Cuba et au Sud de la Havane, en face du parc national Ciénaga de Zapata. Elle en est séparée par le golfe de Batabano et le chapelet d’îles de Mangles. Les merveilleuses couleurs de la mer trahissent les hauts-fonds et les nombreux bancs de sable ainsi que les cayes qui jonchent toute la zone et qui au temps des galions, des pirates, des corsaires et autres flibustiers permettaient tous les trafics : les coins et les recoins étaient idéals pour y cacher des fabuleux butins…

Gilles Dawidowicz, président de la Commission de Planétologie

Crédits : ESA/NASA–T. Pesquet

Retrouvez l’image sur Google Maps.