C/2022 E3 (ZTF)

La comète C/2022 E3 (ZTF) photographiée le 30 janvier 2023 depuis l’observatoire de Juvisy avec un smartphone Google Pixel 7 Pro. Crédit : Gilles Dawidowicz

Mise-à-jour : mardi 7 février 2023

La comète C/2022 E3 (ZTF) a été découverte à la magnitude 17 le 2 mars 2022 avec le télescope de Schmidt de 1,2 m de diamètre « Samuel Oschin » du Mont Palomar, utilisé par le « Zwicky Transient Facility ». Elle porte donc le nom de l’acronyme « ZTF » de ce programme de surveillance de tous les objets transitoires du ciel, qui permet en particulier de suivre les comètes et leur sursaut d’activité. Elle était alors à 4,3 au du Soleil (et 4,9 de la Terre), soit un peu moins loin que Jupiter. Après deux mois d’observation, il semblait déjà que cette comète venait de moins loin que le nuage de Oort. Des observations antérieures à cette découverte, réalisées en juillet 2021 par le PanSTARRS-1 et en octobre-novembre 2021 par le ZTF ont été retrouvées et le calcul de sa trajectoire après 10 mois d’observations permet de dire que cette comète a dû déjà passer près du Soleil il y a environ 50000 ans (±3000 ans suivant les sources), et qu’elle sera définitivement éjectée du système solaire après ce passage. Elle voyage sur une orbite dans un plan très incliné (109°) par rapport à l’écliptique, et a dû être stockée des milliards d’années dans le nuage de Oort (réservoir de noyaux cométaires à environ 1 année-lumière du Soleil) avant de se retrouver sur cette orbite plus courte (aphélie à ~2700 au).

En ce début janvier la comète s’est rapprochée du Soleil et de la Terre et a gagné un facteur 10000 en brillance (magnitude autour de 7) et devrait être au plus brillant début février vers la magnitude 5. Elle passe au périhélie à 1,11 au du Soleil le 12 janvier à 19h (UT) et continue à se rapprocher de la Terre ensuite pour être au plus proche le 1er février à 18h, à 0,284 au (42,5 millions de km). Le 23 janvier à 2h la Terre croise le plan orbital de la comète, et une partie de la queue de poussières (grosses particules) pourrait former une anti-queue en direction opposé à la queue de poussières. La comète est circumpolaire fin janvier (elle passe à 10° de l’étoile polaire le 31), mais les meilleures périodes pour l’observer seront plutôt d’abord en deuxième moitié de nuit du 15 janvier, avant le lever de la lune, au 31 janvier, après le coucher de la lune. Ensuite on l’observera en début de soirée du 8 février, avant le lever de la lune, au 25 février, après son coucher. La comète passe à 2° de la planète Mars dans le ciel les 10 et 11 février au soir.

Nicolas Biver
Astronome à l’Observatoire de Paris et président de la Commission des Comètes de la SAF

Voir aussi les informations données par Nicolas Biver dans cet article de l’AFP.

La Commission des Comètes de la SAF et l’Astronomie vous proposent les cartes ci-après pour observer C/2022 E3 (ZTF). Vous pouvez également télécharger les données.

Si vous avez la chance de la photographier, vous pouvez déposer vos images sur le site de la Commission (base de données d’observations).