Ayers Rock

Thomas Pesquet nous propose une vue étonnante prise depuis l’ISS, en postant sur les réseaux sociaux ce cliché avec le commentaire suivant : “ Le site sacré d’Uluru – au cœur de l’Australie et de la culture multimillénaire des peuples aborigènes. Il change de couleur selon la course du soleil ”.

L’image a été prise le 14 mai 2021 à 23h05, à l’aide d’un Nikon D5 muni d’un objectif de 1150 mm ouvert à 8. Le Nord se situe vers 13 heures.

Nous sommes au-dessus d’un site naturel particulièrement exceptionnel : Ayers Rock, en Australie. Il existe plusieurs formations géomorphologiques plus ou moins semblables réparties un peu partout sur la planète, comme Devils Tower (un monolithe de phonolite haut de 386 m, situé dans le Wyoming), le mont Augustus (un inselberg de grès et de granite haut de 825 m, situé en Australie) ou encore le Pain de Sucre (un inselberg granitique haut de 396 m, situé à Rio de Janeiro au Brésil). Ces lieux sacrés pour les populations autochtones inspirent le respect aux visiteurs probablement parce que les forces de la Nature ont été à l’œuvre d’une façon peu commune, et c’est sûrement ce qui en fait des exceptions…

Mais revenons à Ayers Rock, alias Uluru. Il s’agit d’un inselberg de grès haut de 348 m et long de 2750 m, dominant la plaine environnante avec majesté. Nous sommes dans le Territoire du Nord, une division administrative au centre de l’Australie.

Pour les aborigènes, le lieu est sacré depuis des millénaires, et il semble bien que cette formation n’ait quasiment pas changé d’aspect depuis 60 millions d’années…

Gilles Dawidowicz, président de la Commission de Planétologie

Crédits : ESA/NASA–T. Pesquet

Retrouvez l’image sur Google Maps.