Au dessus des chutes du Niagara

Thomas Pesquet nous offre cette vue prise de nuit depuis l’ISS, en postant sur les réseaux sociaux ce cliché avec le commentaire suivant : “ Parce qu’un bonheur n’arrive jamais seul, le spectacle de la rentrée atmosphérique de Crew-1 s’est terminé avec une aurore boréale, qui elle-même s’est mélangée avec le lever du soleil. Un bouquet final magnifique pour un show incroyable depuis les premières loges de l’ISS ! “.

L’image a été prise le 2 mai à 06h53, à l’aide d’un Nikon D5 muni d’un objectif de 58 mm ouvert à 1,2. Le Nord se situe vers 1 heure.

Nous sommes au-dessus des Etats-Unis, en vue oblique vers le Canada. Les vives lumières dans la nuit sont celles de la mégalopole ontarienne appelée Golden Horseshoe, dont la ville de Toronto est la plus connue des composantes. On aperçoit sur le cliché d’autres villes canadiennes dont Mississauga, Oakville, Cambridge, Woodstock et London. Sur les rives du lac Ontario, Hamilton se situe à l’extrémité occidentale de la péninsule de Niagara et du lac : zoomez et vous verrez une caractéristique du lieu, la baie de Burlington et le célèbre Beachstrip, langue de sable témoin d’une époque glaciaire aujourd’hui révolue… Les villes américaines de Buffalo et Rochester sont également bien visibles. En zoomant, on reconnaît sans difficulté St-Catharines et l’on devine les méandres des célèbres chutes du Niagara ! Evidemment le lac Ontario est totalement noir, comme du reste le lac Erié, le lac Huron et le petit lac Simcoe. Leur présence est juste soulignée de façon énigmatique par les villes et les villages de bord de côte, qui trahissent les berges de ces grands lacs d’Amérique de Nord.

Pour finir cette promenade nocturne, Thomas Pesquet a saisi les lumières vertes d’une belle aurore boréale qui se produit lors de la rencontre des particules du vent solaires avec la haute atmosphère de la Terre, généralement entre 120 et 180 km d’altitude, soit bien en-dessous de celle de l’ISS. Puis, encore en dessous, dans une atmosphère terrestre calme, les lumières bleutées du jour se levant poignent à l’horizon le long de la courbure de la Terre : l’aube se prépare pour un jour nouveau…

Gilles Dawidowicz, président de la Commission de Planétologie

Crédits : ESA/NASA–T. Pesquet

Retrouvez l’image sur Google Maps.