Le lac Chagan

Thomas Pesquet nous offre une nouvelle vue prise depuis l’ISS, en postant sur les réseaux sociaux ce cliché avec le commentaire suivant : “Le weekend, on rencontre toujours du monde dans la Cupola… mais chacun a ses heures : moi le matin (pour voir l’Europe), Shane l’après-midi (pour les USA), et Aki le soir (pour le Japon)… ensuite on inverse pour les photos de nuit”.

L’image a été prise le 4 mai à 22h40, à l’aide d’un Nikon D5 muni d’un objectif de 16 mm ouvert à 9. Le Nord se situe vers 16 heures.

Nous sommes au-dessus du lac Chagan (à ne pas confondre avec le lac Chagan au Kazakhstan). Il se situe dans la province de Jilin, l’une des trois provinces du Nord-Est de la Chine. Ce lac se trouve à environ 450 km au Nord de la frontière Nord-Coréenne, à environ 400 km au Sud-Est de la frontière Mongole et environ 550 km au Sud-Ouest de la frontière Russe. La capitale de cette province est sa plus grande ville : Changchun (qui n’est pas sur la photographie et qui se situerait à gauche (Sud-Est dans la réalité)). La région est plutôt industrielle et minière (gisements de schiste bitumineux, de pétrole, de gaz, de charbon, de fer, de nickel, de talc, de graphite, de gypse, d’or, d’argent…), mais elle est aussi très agricole et sans grand relief. Ici le climat est continental, avec des hivers longs et froids et des étés courts et chauds.

Mais revenons au cliché de Thomas Pesquet et à ce que l’on observe au travers du hublot central de la Cupola. La région, très humide, est constellée de centaines de petits lacs bien visibles et l’on peut voir deux rivières qui méandrent sous nos yeux : la rivière Nen et la rivière Songhua. Elles se rejoignent près du lac Chagan puis la Songhua poursuit son cours jusqu’au fleuve sino-russe Amour qu’elle rejoint dans la ville de Tongjiang bien plus au Nord-Est encore pour former la frontière avec la Russie.

Quant aux petits hublots latéraux, celui du centre nous dévoile quelques neiges persistantes et des reliefs du Sud-Est de Changchun (cachée par les montants des hublots) et celui de gauche nous révèle la côte de la mer du Japon, entre Corée du Nord et Russie, quelque part entre Sonbong et Vladivostok…

Gilles Dawidowicz, président de la Commission de Planétologie

Crédits : ESA/NASA–T. Pesquet

Retrouvez l’image sur Google Maps.