Le Hebei la nuit

Thomas Pesquet nous propose une vue de nuit prise depuis l’ISS, en postant sur les réseaux sociaux ce cliché avec le commentaire suivant : “Pendant qu’on travaillait dans l’espace mercredi, le nombre de personnes en orbite terrestre a crû de 43% Nous sommes 7 à bord de l’ISS, et l’Agence spatiale chinoise a envoyé 3 astronautes à bord de son module spatial Tianhe. Bienvenue dans l’espace à Nie Haisheng, Liu Boming and Tang Hongbo :) Nous ne nous croiserons pas : nous ne sommes pas dans la même station spatiale et l’espace c’est TRÈS grand. Mais chaque nouveau vol habité est un exploit, félicitations à nos confrères chinois ! Tous 3 vont indubitablement regarder leur pays depuis l’espace, alors je prends un peu d’avance : voici Beijing et Tianjin. Elles étaient très clairement visibles, de nuit, alors qu’au loin la lueur du jour pointait à l’horizon (j’en deviens presque poète). Dans l’immensité de la Chine, les métropoles très éclairées contrastent vivement avec les zones noires des campagnes”.

L’image a été prise le 1er mai 2021 à 18h30, à l’aide d’un Nikon D5 muni d’un objectif de 58 mm ouvert à 1.2. Le Nord se situe vers 10 heures.

Nous sommes dans l’Est de la Chine, au-dessus des villes immenses de Pékin (22 millions d’habitants), Tianjin (14 millions d’habitants) et Tangshan (10 millions d’habitants). On aperçoit également les lumières de Langfang, Qinhuangdao, de Huludao, de Yingkou et même de Dalian. Le coin en haut à droite du cliché couvre peut-être même une partie de la Corée du Nord, plongée dans le noir de la nuit…

Le cliché couvre donc une grande partie de la province du Hebei (75 millions d’habitants), recouverte de grandes plaines cultivées et de vastes collines boisées, le tout mité par d’importantes aires urbaines marbrées par de denses réseaux de communications que l’on aperçoit très bien sur le cliché de Thomas.

Cette province chinoise est l’une des plus polluées du pays et donc du monde, du fait d’importantes activités industrielles et minières. En effet, le sous-sol du Hubei est riche en charbon, ce qui a conduit à l’implantation dans toute la région d’industries lourdes. Mais il convient également de signaler que la pollution atmosphérique est également dûe au nombre croissant des transports individuels et au nombre important d’usines et centrales électriques en périphérie de Pékin. Ici l’urbanisation a littéralement explosé et les chauffages urbains au bois et au charbon avec. Le gouvernement chinois travaille donc sur des mesures radicales, qui sont mises en œuvre progressivement depuis quelques années, mais à l’échelle de la Chine, comme à celle de l’Europe ou de l’Amérique du Nord, cela prendra encore du temps…

Notez dans le fond du cliché les lumières de Dalian, une ville portuaire importante de la province du Liaoning située au bout de la péninsule du même nom, face au golfe de Corée et au Nord de la mer Jaune. La zone est hautement stratégique dans la région…

Gilles Dawidowicz, président de la Commission de Planétologie

Crédits : ESA/NASA–T. Pesquet

Retrouvez l’image sur Google Maps.