Une première EVA pour Nauka

Crédit : T. Pesquet / Twitter

[6 septembre 2021]

Le 3 septembre, les cosmonautes russes Oleg Novitsky et Piotr Doubrov ont effectué une nouvelle « marche » en scaphandre à l’extérieur de la Station spatiale internationale, dénommée VDK-49.

Les principaux objectifs étaient de raccorder des câbles électriques et de commencer à installer divers équipements sur le nouveau module-laboratoire russe MLM-U Nauka, amarré à l’ISS depuis le 29 juillet.

L’astronaute américain Mark Vande Hei assistait les deux cosmonautes depuis l’intérieur de la station.

Presque huit heures de travail

C’était la cinquième sortie extravéhiculaire réalisée depuis le début de l’Expedition 65, et la seconde avec les deux coéquipiers russes depuis le sas russe Poisk de la station ; la précédente EVA russe avait eu lieu le 2 juin, afin d’achever le démantèlement du sas Pirs, qui a définitivement été séparé de l’ISS le 26 juillet suivant, laissant sa place au module Nauka.

La séance de travail, démarrée à 14h41, a duré beaucoup plus longtemps qu’espéré, du fait de problèmes de télémétrie et de difficultés à rétracter l’une des deux grues de manutention Strela montée sur le module de service Zvezda de la station : Oleg Novitsky et Piotr Doubrov ont de ce fait passé 7 heures et 54 minutes dans le vide. C’est à ce jour, et de loin, la plus longue EVA hors de l’ISS de l’année 2021.

Onze sorties prévues

Les deux hommes ont pu relier le module Nauka aux panneaux solaires du segment américain à l’aide de huit câbles, mais n’ont installé qu’une partie du câble Ethernet prévu et n’ont fixé qu’une seule main courante sur trois. Ils ont également pris une série de photos des joints du module de stockage russe Zarya, où sont récemment apparues de nouvelles fissures. Ils ont en revanche reporté à leur prochaine séance de travail la récupération et le remplacement de trois conteneurs d’échantillons de matériaux exposés à l’environnement spatial dans le cadre de l’expérience russe Biorisk.

La suite des opérations sur le module Nauka (et du déploiement du bras robotique européen ERA monté dessus) pourrait compter jusqu’à… onze sorties extravéhiculaires en scaphandres russes. La prochaine est aujourd’hui programmée le 9 septembre, trois jours avant l’US EVA menée côté américain.

Cette dernière, menée par Aki Hoshide et Thomas Pesquet, poursuivra la modernisation du système d’alimentation électrique de l’ISS, en vue de la livraison en mai 2022 d’un nouveau lot de panneaux solaires iRosa.

Pierre-François Mouriaux