SpaceX : 4 touristes astronautes, 3 jours dans l’espace

Crédit : SpaceX

Après les petits sauts de puce dans l’espace que l’on doit à nos deux milliardaires Richard Branson et Jeff Bezos, où on a tutoyé l’espace (80 à 100 km d’altitude) sans effectuer des orbites terrestres ; on arrive dans le dur avec SpaceX, qui a fait très fort ! En effet, 4 personnes (presque) lambda ont été sélectionnées afin de partir pour le « vrai » espace (575 km en orbite !!) à bord d’une capsule Crew Dragon avec un minimum d’entrainement, six mois quand même, d’un entrainement « light ». En orbite au-dessus de l’ISS et un peu au-dessus- de Hubble. La mission a été baptisée Inspiration4 et la capsule Resilience.
C’est encore un milliardaire, self made man, Jared Isaacman (1er à gauche) qui a financé la mission (quelques dizaines de millions de $), c’est un pilote accompli et fondateur d’une société privée d’entrainement de pilotes pour l’armée américaine.  Ses trois compagnons (dont il a aussi payé les tickets) ont fait l’objet d’une compétition, mais une compétition basée sur leurs qualités intrinsèques.
– Sian Proctor (2ème à partir de la gauche), femme afro américaine scientifique 51 ans.
– Chris Sembroski 3ème à partir de la gauche), un vétéran de l’US Air Force, 42 ans
– Hayley Arceneaux (à droite), une survivante d’un cancer, 29 ans, la plus jeune astronaute à aller en orbite.
Voir aussi cette illustration des 4 astronautes amateurs.
Cette mission a aussi un but humanitaire, arriver à lever des fonds (200 millions $) pour l’hôpital St Jude pour enfants, à Memphis au Tennessee, c’est là où Hayley Arceneaux reçut son traitement étant enfant. En plus de l’aspect touristique, la mission devrait permettre d’étudier certains facteurs biologiques des astronautes. Mais effectivement, le facteur touristique est fondamental, à cet effet SpaceX a modifié le nez de sa capsule et a remplacé le mécanisme d’amarrage à l’ISS par un cône d’observation en verre ! Une merveille pour voir la Terre, un peu comme la Cupola dans l’ISS.
Lancement de nuit d’une Falcon 9, le mercredi 15 septembre depuis Cap Canaveral et du célèbre pas de tir 39A ! Évidemment, le premier étage a été récupéré en mer avec succès. Que dire, tout a été nominal, sans aucun problème, lancement, vol et amerrissage.  Bien entendu le vol était entièrement en mode automatique, néanmoins, le commandant de bord (Jared) avait reçu une formation pour résoudre d’éventuels problèmes.
Il semble qu’il n’y ait eu qu’un seul petit problème, mais odorant : les toilettes étaient bouchées, bref ça ne sentait pas la rose pendant tout le voyage, mais à part cela, tout va très bien ! Les toilettes sont en fait prévues pour des courts voyages de la Terre à l’ISS et non pas pour des séjours de plusieurs jours, bref, Elon Musk a promis de remédier à ce problème pour les prochains vols.
On peut se rendre compte à quoi ressemblent ces toilettes avec la photo prise par Thomas Pesquet lors de son vol, le moins que l’on puisse dire, est que l’on manque un peu d’espace privé !!
Mais les « touristes » sont quand même super contents, SpaceX est content, tout le monde est content, on a ainsi pu prouver que l’espace commence à s’ouvrir à des non spécialistes. À quand Mr Toutlemeonde faisant un petit tour dans l’espace ? Voici une galerie de photos couvrant cette mission.

La capsule dragon au sommet de la Falcon9. Crédit : SpaceX

Un lancement de nuit est toujours impressionnant.  Crédit : SpaceX

On s’éclate en apesanteur devant le dôme ! Crédit : Inspiration4 crew, SpaceX

Les quatre en apesanteur.
Le lancement en vidéo.
Le retour sur Terre s’est parfaitement effectué aussi.

Vue à l’intérieur de la capsule pendant la descente (en automatique !). Crédit : SpaceX

Amerrissage sans problème dans l’Atlantique au large de la Floride le samedi 18 septembre 2021.

Les astronautes touristes pendant la descente. Crédit : SpaceX

Amerrissage de la capsule Dragon dans l’atlantique. Crédit : SpaceX

Bravo, SpaceX a montré que la plupart des individus pouvait espérer aller dans l’espace sans un entrainement intensif comme celui que subissent les astronautes de la NASA.
Et la suite ? D’autres missions tourisme/commercial sont prévues dès le début de l’année prochaine. Une mission devrait notamment embarquer le célèbre Tom Cruise qui nous prouvera que ce n’est pas une mission impossible !!!

Jean-Pierre Martin