[3 novembre 2021]

Prendre enfin conscience de notre inconscience

Paysan installé en Ardèche, écrivain et penseur français d’origine algérienne, Pierre Rabhi est l’un des pionniers de l’agriculture écologique en France. Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre, et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers.

Cher Thomas,

Je ne suis pas très au fait de vos missions et j’avoue suivre l’aventure spatiale de manière dubitative.

Sans remettre en cause les avancées scientifiques qu’elle permet, je reste étonné des moyens financiers colossaux alloués à cette quête.

Néanmoins, votre expérience spatiale a, je crois, permis de renforcer considérablement le réalisme dont nous avons besoin pour prendre enfin conscience de notre inconscience, et considérer notre terre comme une véritable oasis dans le désert astral et sidéral.

Dans mon dernier ouvrage, La Tristesse de Gaïa, j’évoque ainsi notre planète : « son cœur de feu m’évoque notre propre organe cardiaque, animé d’ondes et de vibrations telluriques. Sa croûte est comme une peau protectrice et féconde. Ses fleuves, océans et nappes phréatiques s’apparentent aux flux sanguins qui irriguent l’organisme. Sa végétation est semblable à une pilosité folle et variée habitée d’innombrables êtres vivants ».

Avec les sublimes clichés pris depuis l’espace, vous avez su transmettre la beauté de notre Terre, de notre maison commune et mettre en avant sa fragilité.

C’est ce que votre aventure éveille au plus profond de ma sensibilité et de ma raison.

Pierre Rabhi