Premier contact ARISS


Crédit : ARISS-F

[12 mai 2021]

Mercredi 11 mai, des élèves du collège Descartes d’Antony, dans les Hauts de Seine (92), ont pu bénéficier d’une liaison radioamateur avec Thomas Pesquet, en direct depuis la Station spatiale internationale.
La conversation, qui a débuté à 12h55 (heure de Paris), a duré une douzaine de minutes. Le contact a permis à vingt jeunes âgés de 13 à 15 ans d’échanger avec l’astronaute français sur son expérience, son ressenti, sa préparation et les expériences scientifiques menées en micropesanteur.
Interrogé sur les meilleurs moments passés sur orbite, l’astronaute a notamment répondu : « J’adore regarder la Terre. Mais surtout, un truc que j’adore, c’est le soir me laisser flotter dans la station quand les lumières sont éteintes, c’est super agréable : tu es complètement dépourvu de poids, tu as l’impression d’être super léger, c’est comme dans les rêves quand on flotte, et c’est ça que j’adore. Over ».
La séance était organisée par le radioclub F8KHQ de Clamart (92) et par l’association ARISS-F, dans le cadre du programme pédagogique ARISS (Amateur Radio on the International Space Station) de la Nasa.
Le contact a été établi via la station américaine NA7V de Portland, dans l’Oregon, alors que la station s’approchait des Etats-Unis par l’ouest (et de nuit).
Au total, ce sont dix établissements français qui ont été sélectionnés à travers le territoire et à La Réunion pour effectuer ce type de contact avec l’ISS, d’ici au mois de septembre.
Thomas Pesquet, qui dispose d’une licence radioamateur (KG5FYG), avait déjà pu échanger lors de sa première mission, en 2016-2017, avec une vingtaine d’établissements scolaires français de l’hexagone et de Guyane.
L’enregistrement complet de l’échange du 11 mai avec le collège d’Antony est disponible sur Twitch.

Crédit : ESA / NASA