Pendant ce temps, sur Tianhe

[23 août 2021]

Alors que, de ce côté du monde, les yeux sont souvent tournés vers la Station spatiale internationale et les activités de notre astronaute national Thomas Pesquet, trois taïkonautes chinois séjournent également autour de la Terre depuis plus de trois mois.
Depuis le 17 juin dernier en effet, les passagers du vaisseau Shenzhou 12 ont pris leurs quartiers au sein module Tianhe 1 (Rivière céleste, en mandarin). C’est le premier élément de la grande station modulaire CSS (Chinese Space Station), que la Chine compte finir d’assembler d’ici la fin de l’année prochaine sur une orbite de 352 x 385 km (contre environ 420 km pour l’ISS), inclinée de 41,5° (51,6° pour l’ISS).
Tianhe 1 mesure 16,6 m de long pour un diamètre de 4,2 m, et comporte trois sections : un nœud d’amarrage multiple à l’avant, un quartier d’habitation et de travail au milieu, et une zone de service à l’arrière (non pressurisée).

Cinq ans d’absence
Ses premiers occupants sont Nie Haisheng (56 ans au moment du décollage, troisième vol spatial), Liu Boming (54 ans, deuxième vol) et Tang Hongbo (45 ans, premier vol).
Vétéran des missions Shenzhou 6 (en octobre 2005) et Shenzhou 10 (en juin 2013), Nie Haisheng comptabilise 19 jours, 14 heures et 1 minute dans l’espace : c’était, au moment du décollage de Shenzhou 12, le deuxième taïkonaute chinois le plus expérimenté, derrière Jing Haipeng (47 jours, 18 heures et 21 minutes, cumulées en trois missions).
Shenzhou 12 constitue ainsi la septième mission spatiale habitée chinoise depuis octobre 2003, et la première depuis cinq ans, la mission Shenzhou 11 vers le module-laboratoire Tiangong 2 remontant au 16 octobre 2016.

Deux EVAs réalisées cet été
Les objectifs de la mission Shenzhou 12 sont nombreux, de la vérification des divers équipements du module Tianhe 1 au séjour de longue durée sur orbite pour un équipage (90 jours), en passant par le recyclage des ressources et la conduite d’expériences scientifiques et techniques en micropesanteur.
Deux sorties extravéhiculaires ont été menées comme prévu le 4 juillet et le 20 août, respectivement par Liu Boming et Tang Hongbo (6 heures et 46 minutes), puis Nie Haisheng et Liu Boming (5 heures et 55 minutes), pour tester des scaphandres Feitan de nouvelle génération et installer des équipements tels que des cale-pieds et un banc de travail sur le bras robotique du module, ou régler une caméra panoramique.
La mission Shenzhou 12 devrait prochainement toucher à sa fin, et un nouvel équipage devrait lui succéder début octobre, après l’envoi du vaisseau-cargo ravitailleur Tianzhou 3, le 20 septembre.

Pierre-François Mouriaux