Je vous fais visiter ? (#3)

Après une visite générale des principaux modules « occidentaux » de la Station spatiale internationale, puis une présentation détaillée du module-laboratoire européen Columbus, découvrons aujourd’hui en compagnie de l’astronaute français Thomas Pesquet – et toujours en français – le sas de sortie extravéhiculaire Airlock (ou Quest) de la partie américaine du complexe orbital (situé vers le « bas » de l’ISS). C’est depuis ce module de 34 m3, installé en juillet 20001, qu’ont notamment été réalisées au mois de juin dernier les US EVA 74, 75 et 76, pour l’installation des nouveaux panneaux solaires iRosa.

Sont actuellement entreposés dans l’Airlock deux scaphandres américains « EMU » (Extravehicular Mobility Unit), véritables vaisseaux spatiaux miniatures adaptables en fonction de la morphologie de chaque astronaute. Thomas Pesquet nous détaille la fonction de chaque équipement, du buste monolithique du scaphandre aux gants personnalisés, en passant par la visière dorée amovible du casque pour se protéger du Soleil ou les longes pour rester attachés à la station pendant les séances de travail dans le vide.

« C’est vraiment ici que l’aventure commence à l’extérieur de la station spatiale et qu’elle se finit quand on rentre à l’intérieur après sept heures de sortie extravéhiculaire », résume l’astronaute français.

La vidéo, qui dure près de 4 minutes, a été postée sur YouTube le 26 août. Depuis, suite aux soucis de santé de l’astronaute américain Mark Van Heide et la décision de reporter l’US EVA 77, la Nasa a annoncé que cette dernière serait finalement confiée à Aki Hoshide et Thomas Pesquet. Elle devrait intervenir le 12 septembre prochain, après deux sorties extravéhiculaires russes.

Pierre-François Mouriaux

Crédit vidéo : T. Pesquet – ESA / NASA