Initiez-vous à suivre des étoiles variables avec Bételgeuse !

Bételgeuse dans la constellation d’Orion le 21 février 2020. Canon 550D 200ISO 50mm F/2 30 seconde de poses. Crédit : Thierry Midavaine (SAF)

Bételgeuse est devenue la plus brillante étoile variable chutant de 1 magnitude depuis début octobre. Suivez son évolution, il semble qu’elle amorce sa remontée !

Bételgeuse ou alpha Orionis était une étoile de magnitude 0,5. Elle rivalisait avec Rigel de magnitude 0,2. Aujourd’hui elle est devenue comparable à Bellatrix de magnitude 1,6.

Suivons ensemble ce que va devenir Bételgeuse : va-t-elle reprendre son rang ou va-t-elle suivre une autre évolution ? Comparez l’éclat de Bételgeuse par rapport à Rigel, et à Bellatrix.  Appelons Rigel l’étoile A et Bellatrix l’étoile B et Bételgeuse l’étoile V variable. Faites cette appréciation en comparant l’éclat de A et V et B et V avec la méthode d’Argelander :

A1 : Vous ne savez pas départager entre A et V quelle est la plus brillante.
A2 : Vous hésitez mais A est un poil plus brillante que V après plusieurs comparaisons
A3 : A est un peu plus brillante que V
A4 : c’est net A est plus brillante que V
A5 : Il y a un décalage important entre A et V

On fait de même avec B Bellatrix :

1B : Vous ne savez pas départager entre V et B quelle est la plus brillante.
2B : Vous hésitez mais V est un poil plus brillante que B après plusieurs comparaisons
3B : V est un peu plus brillante que B
4B : c’est net V est plus brillante que B
5B : Il y a un décalage important entre V et B

Notez votre score : par exemple j’ai trouvé A5V1B avec la date 20200220 pour le 20 février 2020 sur un tableau. Si Bételgeuse reprend sa chute en éclat comparez-la avec l’une des étoiles du baudrier d’Orion.

Bonnes observations !

Thierry Midavaine

Co-ordinateur du projet Pro-Am de la SAF

Betelgeuse, le 18 Janvier 2020. Télescope Jean Marc Salomon – Planète Sciences. Crédit : Stéphane Neveu (SAF) et Pier Francesco Rocci (SAF)