Déploiement réussi du deuxième panneau solaire iROSA

L’US EVA 76, la troisième sortie d’affilée de Thomas Pesquet et de son collègue américain Shane Kimbrough à l’extérieur de la Station spatiale internationale, s’est tenue le 25 juin. Elle a duré 6 heures et 45 minutes.

Les deux mécanos de l’espace ont pu installer le second nouveau panneau solaire iROSA sur la poutre centrale de l’ISS – l’opération n’avait pas pu être menée comme prévu lors de la sortie US EVA 75, puisque l’US EVA 74 avait pris trop de retard suite aux problèmes de scaphandre de l’astronaute américain.

Crédit : A. Hoshide / JAXA 

L’astronaute japonais Aki Hoshide a salué le succès de ses camarades sur Twitter : « Des gens étonnants font des choses étonnantes : deux nouveaux panneaux solaires supplémentaires sont maintenant déployés sur l’ISS après trois sorties dans l’espace difficiles de Thomas Pesquet et Shane Kimbrough, avec l’aide du bras robotique de Megan McArthur et Mark Vande Hei, ainsi que l’incroyable équipe au sol. Félicitations à l’équipe ! ».

Crédit : ESA/NASA

« À bord de la Station et au sol, tout le monde a fait de son mieux pour que les choses se passent bien, et je leur en suis infiniment reconnaissant », écrivait de son côté Thomas Pesquet avant la sortie.

Un duo fidèle

Thomas Pesquet et Shane Kimbrough, qui avaient déjà effectué deux sorties ensemble lors de la mission Proxima (en janvier et mars 2017), ont ainsi effectué cinq EVAs ensemble, dont trois en l’espace de dix jours.

« C’est fréquent [que les sorties] s’enchaînent aussi vite (on optimise la préparation des scaphandres). Par contre, c’est plus rare d’en faire autant avec la même personne », expliquait Thomas Pesquet avant l’US EVA 76, en précisant « Peu importe le nombre de fois où on sort de la Station, ça ne devient JAMAIS une routine. Shane, l’équipe et moi : tout le monde est entièrement concentré pour le match n°3 ».

A 9 minutes d’un nouveau record

Avec cinq sorties extravéhiculaires à son actif, l’astronaute français compte désormais 33 heures de marche dans le vide : il n’est plus qu’à 9 minutes du record européen détenu par son camarade italien Luca Parmitano, qui cumule 33 heures et 9 minutes passées à l’occasion de 6 EVAs (réalisées en juillet 2013, novembre 2019, décembre 2019 et janvier 2020).

Thomas Pesquet devrait participer à deux autres sorties d’ici la fin de la mission Alpha.