Déjà à 100 à l’heure

Capture d’écran : NASA

[1er mai 2021]

Vendredi 30 avril, alors qu’il séjournait depuis bientôt une semaine à bord de la Station spatiale internationale, l’astronaute français Thomas Pesquet a donné une conférence de presse en direct, durant une vingtaine de minutes.
La qualité de l’image et du son étaient tout simplement exceptionnels.
Visiblement en grande forme, un globe terrestre gonflable à la main, Thomas Pesquet a dressé un premier bilan enthousiaste de ses retrouvailles avec le complexe orbital, mais aussi évoqué ses premières activités à bord.
« C’est un vrai plaisir d’être ici, a-t-il commencé. C’est un peu ma seconde maison, j’ai retrouvé mes amis, j’ai retrouvé mes habitudes. Il y a des choses qui ont changé dans la station, mais il y a des choses qui sont aussi identiques ».
Il a expliqué s’être déjà mis au travail scientifique depuis le surlendemain de son arrivée dans l’ISS, en particulier avec les expériences de neurosciences européennes Grip et Grasp sur les réflexes et le système nerveux central. Nous vous les présenterons prochainement.

Anniversaire sur orbite
« Nous n’avons pas perdu de temps, considère-t-il, on est déjà partis à 100 à l’heure. On a un programme chargé qui nous attend, on va tous travailler très fort, et je pense que les six mois vont passer très-très vite ».
« Le but d’être ici, c’est la recherche, a-t-il ajouté. Un peu plus de 200 expériences nous attendent, ce qui est beaucoup pour une mission de six mois, dont douze qui sont directement issues du CNES ».
Il y a également des moments de détente et de convivialité, à l’exemple de la petite fête qui se préparait aujourd’hui : « Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Victor Glover [qui fêtait ses 45 ans], a expliqué Thomas. Avant qu’il se lève, on a mis des petits des petits ballons pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. Cette vie en communauté, cette sensation d’être en mission tous les jours, c’est super agréable ».