Cadran info 41

20e année de publication

La revue des gnomonistes et des amateurs de la mesure du temps par les astres (plus de 200 pages) est disponible par téléchargement (5€ adhérents, 7€ pour les non membres), sur CD (6€ / 8€ ). Frais d’envoi: CD 3,50€.

Commande à la SAF :  01.42.24.13.74, secretariat@saf-astronomie.fr

Au sommaire

● Un espace “débutants” :

Construction d’un cadran solaire en carton, simplement par des reports de côtes. Quelques notions d’astronomie propres à la compréhension des cadrans solaires et à leur lecture de l’heure complètent le texte. (Gérard Oudenot)*

● De l’inédit :

Construction et l’utilisation de l’astrolabe universel de Gemma Frisius d’après une étude de Nicolas Bion. (Sébastien Berriot) *

● Une enquête :

Description, vérification et recherche historique d’un vestige de cadran abandonné à l’observatoire de Tauxigny en Touraine. (Derouet & Doucet)

● Des études :

– Cadran solaire portable à double limbe.Dans la vaste famille des cadrans solaires portables de hauteur un des plus simples à tracer est celui publié en 1513 par Stöffler ou les lignes horaires sont des droites qui joignent deux limbes. Il fonctionne avec un fil et une perle coulissante comme le cadran capucin ; mais son procédé de détermination de l’heure n’est pas tout à fait rigoureux. (Denis Savoie)

– Le compas solaire viking : un mythe ? Mise en doute de l’hypothèse, largement admise, que les Vikings autour du Xe siècle auraient utilisé un compas solaire et une “pierre de soleil” comme aide à la navigation pour leurs expéditions vers l’Islande, le Groenland et le continent américain. (Roger Torrenti )

– Tracés des abaques afin qu’ils indiquent l’heure Temps Universel. Le premier est le cadran de Jamnitzer déjà présenté dans un article de Cadran Info. Le deuxième est une adaptation du cadran de berger. Deux maquettes de démonstration sont présentées, simples à réaliser à notre époque où l’ordinateur permet aisément de tracer des courbes. L’article est suivi d’annexes explicatives. (Gagnaire Henri & Gagnaire Paul)

– La gnomonique d’Once Fine (1494 – 1555) a fait l’objet d’opinions très contrastées par ses contemporains. Dans le domaine de la gnomonique, la principale attaque est venue d’un contemporain : Pedro Nunes (1502 – 1578). L’objet de cet article est d’évaluer la qualité scientifique du premier livre de la partie à gnomonique du Protomathesis œuvre majeure de Fine. (Éric Mercier)

– Variation de l’équation du temps… dans le temps et impact sur la représentation de courbe de la méridienne du temps moyen. (Grasica Guy)

● Des méthodes :

– Rappel et analyse des différentes méthodes pour mesurer l’orientation d’un plan vertical par rapport au méridien du lieu (déclinaison gnomonique). (Philippe Sauvageot)*

– Nouvelle variante de la méthode dite de la « « planchette » pour mesurer la déclinaison gnomonique. Elle permet de multiplier les mesures des relevés d’ombre sans subir la lourdeur de leur traitement tout en conservant la même performance. (Dominique Collin)*.

● Des réalisations :

– Histoire de la réalisation d’un cadran solaire de temps moyen : le « Streptogramme horophore à quartz ». (Derouet & Doucet)

– Présentation de 7 cadrans particulièrement originaux ( Claude Gahon)

– Réalisation d’un dispositif électronique permettant l’affichage numérique de l’heure solaire vraie locale en utilisant un module GPS. Application et comparaison avec un cadran solaire. (Christian Druon)

– Cadran J. Ozanam. (André Marchal)

● Des informations :

– Corrigé, du chapitre III.2.1 de l’ouvrage de Jérôme Bonnin, “La mesure du temps dans l’Antiquité”, Les belles lettres, Paris, 2015, où de nombreuses erreurs typographiques se sont glissées dans certaines formules et exemples. (Denis Savoie)

– Bilan de la restauration de la méridienne de Rouen .(Véronique Hauguel).

– Souvenir d’un solstice d’été 2004 en Égypte. (Christian Larcher)

– Déterminer la date et l’heure en fonction de la position de l’ombre de la tour Eiffel. (Pierre-Louis Cambefort) *

– Présentation d’outils pour :
Redresser une photographie (perspective) et analyser automatiquement les critères d’un cadran solaire (Yvon Massé).
Comment retrouver une photo sur le net. ( Jean-Claude Berçu)

– et bien sûr, les derniers livres parus, les sommaires des revues gnomoniques étrangères, les courriers:/courriels des lecteurs

*En annexe des versions numériques : les études ou informations complémentaires, les tableurs/logiciels …

Sur le site de la Commission des Cadrans Solaires

http://www.commission-cadrans-solaires.fr/

– Retrouvez la liste des 793 titres parus dans la revue Cadran Info (classement possible par type d’instrument, thème…)

– Découvrez :

  • Des informations mise à jour en permanence.
  • Près de 4000 titres d’ouvrages anciens ou récents de gnomonique.
  • Des logiciels et/ou des méthodes pour réaliser votre cadran solaire.
  • Une présentation par vidéos des cadrans solaires.
  • Une formation en ligne à la gnomonique.
  • Les éphémérides.
  • Les info-mails.
  • Les statistiques des inventaires des cadran solaires depuis 1984.

etc