Allons enfants de la Patrie

[20 août 2021]

Crédit : ESA/NASA

Outre ses qualités d’astronaute et de communicant, Thomas Pesquet fait preuve de nombreux talents, comme la pratique de nombreux sports, dont il loue régulièrement les valeurs (discipline, respect, esprit d’équipe, dépassement de soi, hygiène de vie irréprochable… – comparables à celles qui lui paraissent nécessaires pour réussir une mission en équipage dans l’espace).

L’astronaute sait aussi jouer du saxophone et d’ailleurs, lors de son premier vol à bord de la Station spatiale internationale en 2016-2017, il avait eu l’heureuse surprise de découvrir son instrument parmi le matériel livré par un vaisseau-cargo ravitailleur, comme nous l’a récemment rappelé Sabine Ansel, responsable d’intégration de charges utiles au centre technique de l’Agence spatiale européenne.

C’est avec ce même saxophone, qui était resté sur orbite, que Thomas Pesquet a fait le 8 août une apparition très remarquée dans le cadre de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo 2020 et d’annonce de ceux de Paris 2024 : à la fin du clip vidéo dans lequel l’Orchestre National de France revisite La Marseillaise, le Français a repris les premières notes de notre hymne national, installé à bord de la coupole panoramique de l’ISS.

Y a-t-il quelque chose que Thomas Pesquet ne sait pas faire ?!, se demande la chaîne Eurosport…

Pierre-François Mouriaux