A la veille de l’US EVA 76

[24 juin 2021]

Après les difficultés rencontrées lors de leur sortie extravéhiculaire du 16 juin, les astronautes Thomas Pesquet et Shane Kimbrough espéraient terminer le 20 juin l’installation de deux nouveaux panneaux solaires de la Station spatiale internationale, les déployer et effectuer les différents branchements électriques nécessaire à leur exploitation.
La deuxième sortie, dite US EVA 75, a cette fois duré 6 heures et 28 minutes (contre 7 heures et 15 minutes quatre jours auparavant). Elle a d’abord permis le déploiement du premier panneau iROSA, au grand soulagement de tous – Thomas Pesquet a adressé deux jours plus tard sur les réseaux sociaux un « Bravo aux équipes qui ont travaillé sur des scénarios alternatifs après les difficultés de la semaine dernière ».
Sans assistance du bras robotique cette fois, les deux astronautes se sont ensuite affairés à câbler et brancher le panneau solaire, mais les opérations se sont avérées bien plus complexes à réaliser que prévu, et donc beaucoup plus longues : plus de trois heures de travail.

Jamais deux sans trois
Une troisième sortie a donc été programmée ce vendredi 25 juin pour s’occuper enfin du deuxième panneau solaire.
Si la tâche est rapidement menée, les astronautes seront également chargés d’acheminer des câbles vers le segment russe, mais aussi d’installer un routeur Wifi sur la poutre centrale de la station.
Pour l’heure, le retard pris dans les US EVA 74 et 75 s’avère sans conséquence sur les besoins en électricité actuels de l’ISS.

Crédit photo : ESA / NASA