A la veille de l’US EVA 75

[19 juin 2021]

La sortie extravéhiculaire de Thomas Pesquet et de son collègue américain Shane Kimbrough, dite US EVA 74, devrait permettre d’installer le 16 juin de nouveaux panneaux solaires sur la poutre centrale de la Station spatiale internationale. Mais tout ne s’est pas déroulé comme prévu.
Une défaillance de l’affichage du scaphandre de Shane Kimbrough, au bout de trois heures de travail, l’a notamment obligé à retourner vers le sas de sortie, afin d’effectuer une réinitialisation – quelques jours auparavant, l’astronaute confiait s’attendre à une « marche » difficile, durant laquelle le matériel pouvait à tout moment jouer des tours : voir notre article sur l’US EVA 74.

A bout de bras
La sortie, qui devait initialement durer 6 heures et 30 minutes, a finalement été prolongée de 45 minutes.
Enroulés sur eux-mêmes, les deux panneaux iROSA (longs de 19 mètres et larges de 6 mètres) avaient préalablement été sortis de leur conteneur de transport (la partie non pressurisée du vaisseau-cargo Dragon CRS 22, arrivé le 5 juin) à l’aide d’un bras robotique de la station, et étaient provisoirement stockés au plus près des anciens panneaux solaires les plus à droite du complexe orbital.
C’est Thomas Pesquet, installé au bout du bras robotique (piloté par l’astronaute américaine Megan McArthur), qui s’est occupé de les transporter vers leur emplacement définitif… à bout de bras.
Mais le déploiement des panneaux n’a pas pu être réalisé, suite au blocage d’une structure située près de la zone de montage.
Les six heures de sortie ayant été dépassées, les contrôleurs au sol ont alors demandé aux deux astronautes de terminer la fixation de la structure à la station et de photographier leur travail, avant de réintégrer la station.

Une expérience mémorable
« C’était à la fois une expérience magique et un vrai combat, a confié Thomas Pesquet le lendemain sur les réseaux sociaux. Je ne suis pas près d’oublier ce petit tour au bout du bras robotique en tenant un équipement qui fait trois fois mon poids. Heureusement que Megan McArthur est championne de conduite de bras robotique ».
C’était la troisième fois que Thomas Pesquet et Shane Kimbrough travaillaient ensemble dans le vide spatial, après deux sorties réalisées en 2017 lors de la mission Proxima.
Plusieurs photos prises à l’occasion de cette 239e EVA à l’extérieur de l’ISS sont disponibles sur le compte Flickr de Thomas Pesquet.

US EVA 75 maintenue le 20 juin
La seconde sortie prévue pour finaliser l’installation des panneaux iROSAs reste pour l’heure maintenue dimanche 20 juin.
Il s’agira d’arriver à déplier la paire de panneaux, afin d’effectuer les connexions électriques.
En attendant, les scaphandres des astronautes ont été minutieusement inspectés, et les problèmes rencontrés en fin de sortie sont étudiés par les équipes au sol.
L’US EVA 75 sera retransmise en direct à partir de 12h30 (heure de Paris), notamment en français sur le deuxième canal de la chaîne ESA Web TV.

Crédit photo : NASA/ESA