Le 9 mai 2016,
Mercure passe devant  le Soleil

Un rendez-vous qu’il ne fallait pas manquer


Les circonstances du rendez-vous

Le  9 mai, l’alignement des trois astres Soleil, Mercure, Terre sera quasi parfait et l’on verra un tout petit point noir (diamètre apparent de 12 » ) se déplacer lentement devant le Soleil qu’il « traversera » en environ 7,5 heures.

visu_paris_equatorial

Passage de Mercure devant le Soleil le 9 mai 2016, tel que visible à Paris (les instants sont en temps légal français – soit UTC +2h). (© IMCCE -Observatoire de Paris)

Une telle rencontre se produit en moyenne  14 fois par siècle, soit en novembre, soit en mai ;  le prochain passage en mai se produira le 7 mai 2049 ! (lire l’article de Pascal Descamps, l’Astronomie avril 2016 p. 47)

Attention : la  prudence  est de rigueur  car on observe avant tout  le Soleil et il faut filtrer 100 000 fois.  Le point noir  (2,5 mm pour un diamètre solaire de 20 cm)  ne sera observable qu’avec un instrument adapté à ce type d’observation (lunette ou télescope avec filtre devant l’objectif, dispositif optique avec image projetée du Soleil). (lire l’article de Roger Marical, l’Astronomie d’avril 2016  p. 49)

Où et à quelle heure ?

Carte de l’IMCCE : Visibilité du passage de Mercure le 9 mai 2016 (carte établie par l’IMCCE – Observatoire de Paris – Patrick  Rocher)

La Société astronomique de France  vous propose deux sites d’observations, en Ile de France : à Juvisy, observatoire de Camille Flammarion, et à Meudon, sur la terrasse sous l’Observatoire. Pour tout renseignement, appeler le 01 42 24 13 74.

Tout le « transit » de Mercure sera visible en totalité depuis  la France métropolitaine,   dans l’après-midi du 9 mai, à partir de 13 heures environ et jusqu’à l’heure du coucher du Soleil. Le tableau ci-dessous  donne pour quelques villes de France métropolitaine certains instants précis  (en temps local) :

  1. Début premier contact
  2. Instant de plus grande proximité au centre du Soleil
  3. Fin deuxième contact

Instance_Mercure2016

A quoi ressemble La planète Mercure ?

Grossièrement, on peut répondre : à la Lune ; par la taille (rayon de Mercure 2440 km  et de la Lune 1737 km) et par l’aspect de surface cratérisée. Mais la ressemblance s’arrête là. Image de Mercure. La structure interne de Mercure ainsi que sa composition de surface sont très différentes de celles de la Lune, de même que sa densité qui est très élevée et l’existence d’un faible champ magnétique.

First_and_Last

Première (à gauche) et dernière image de Mercure prise par la sonde américaine Messenger. (©Nasa)

Quelles missions spatiales vers Mercure ?

Mercure est la planète la plus proche du Soleil et cette proximité complexifie la mise en orbite d’un satellite autour de la planète. La première mission sur Mercure fut  la  sonde Mariner 10  (1974 /1975 – Nasa) qui effectua seulement 3 survols. Plus tard, la sonde Messenger (Nasa – partie en 2004), après 3 survols, fut mise en orbite autour de Mercure en 2011 et sa mission s’est achevée par un plongeon sur la surface en 2015.   La prochaine mission prévue est celle de la sonde  BepiColombo (Esa et Jaxa) qui partira en 2017.

pour en savoir plus cliquez ici

En savoir plus, sur les passages de Mercure devant le Soleil

En plus des deux numéros récents de l’Astronomie, n°93 et 94, on  pourra consulter dans le numéro  mars-avril 2013 de l’Astronomie, le dossier réalisé pour le précédent passage de Mercure, le 7 mai 2003 : articles de Guy Artzner, Roger Marical, Gérard Oudenot, Michel Toulmonde , Jean Eisenstaedt, Jean Lefort, Jean-Louis Bougeret.