Décès de Jean Kovalevsky

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Jean Kovalevsky survenu dans la nuit de vendredi à samedi 17-18 août à l’hôpital de Grasse.

Jean Kovalevsky avait 89 ans. Ancien élève de l’Ecole normale supérieure et agrégé de Mathématiques, il était astronome émérite de l’Observatoire de la Côte d’Azur, et avait mené une part importante de sa carrière à l’Observatoire de Paris, depuis les années 50 jusqu’au milieu des années 80. Il était membre du Bureau des Longitudes depuis 1968 et de l’Académie des Sciences depuis 1988. Parmi ses nombreuses responsabilités, on peut citer celles de Directeur du Centre d’études et de recherches géodynamiques et astronomiques (CERGA, 1974-1982, puis 1988-1992), Président du Bureau national de métrologie (1995-2004), Président du Comité international des poids et mesures (1997-2004), Président de la Société astronomique de France (1970-1973) et premier président de la Commission des cadrans solaires de la SAF créée en 1972.

C’était un spécialiste mondialement reconnu de mécanique céleste et d’astrométrie. Toute sa carrière a été marquée par le développement et l’usage de techniques de pointe à tous moments, en commençant par le calcul numérique sur ordinateur pour la mécanique céleste avant 1960, la création du Service de Calcul et de Mécanique Céleste du Bureau des Longitudes, puis l’introduction des méthodes lasers et interférométriques au Plateau de Calern avec la création du CERGA en 1974 dont il fut le premier directeur, suivi par son rôle de tout premier plan dans la conception et la sélection de la mission Hipparcos et la direction du Consortium FAST jusqu’à la fin de la mission en 1996. Jean a été l’auteur de nouvelles méthodes de construction de théories analytiques du mouvement des corps célestes et de leur application au mouvement des satellites artificiels dont les observations lui ont permis d’être parmi les premiers à obtenir des rattachements géodésiques. Avec l’instrument de télémétrie laser-Lune, il a effectué des mesures de haute précision de la distance de notre satellite. À l’aide du satellite européen Hipparcos, il a obtenu les mouvements propres annuels et les parallaxes de 118.000 étoiles à mieux qu’un millième de seconde de degré.

Il suivait la mission spatiale Gaia de très près et en était un fervent admirateur et promoteur. Il avait à ce titre participé au premier symposium scientifique Gaia à Nice en avril 2017.

Titulaire de nombreux prix et distinctions, il avait notamment reçu le prix international d’astronomie Jules Janssen en 1979. Il était également Chevalier de la Légion d’honneur, Commandeur de l’Ordre national du mérite, Officier des palmes académiques et Grand’Croix de l’Ordre du Mérite scientifique du Brésil.

Jean Kovalevsky restera un modèle à suivre, pour nous tous et les générations futures d’astronomes, professionnels ou amateurs.

La Société astronomique de France s’associe à la peine de sa famille et de ses proches.

Paris, le 21 août 2018

Patrick Baradeau

Le Président de la Société astronomique de France

Quelques éléments biographiques complémentaires :
Sur le site de l’Académie des Sciences
Sur le site du Bureau des longitudes