Alain Souchier nous a quittés

  • par Gilles Dawidowicz

ASouchierNotre ami Alain Souchier nous a quittés ce 13 décembre. Il présidait depuis 2010 avec enthousiasme, intelligence et dévouement l’Association Planète Mars qu’il avait participé à fonder en 1999. Ingénieur de l’école Centrale Paris (diplômé en 1971), Alain a consacré sa carrière aux moteurs des fusées Ariane à la SEP devenue Snecma puis Safran. C’était un expert de renommée mondiale qui a dirigé à Vernon des équipes de plusieurs centaines d’ingénieurs et de techniciens. Passionné par l’exploration de l’espace depuis son plus jeune âge, il fut membre du célèbre Cosmos Club de France d’Albert Ducrocq, et put assister notamment aux missions Apollo XVI, Skylab et Apollo-Soyouz depuis les Etats-Unis. Pour toutes ces activités professionnelles, le CNES lui a décerné sa médaille d’argent, et la nation française le grade d’officier dans l’Ordre National du Mérite.

Pour ma part, je retiendrai un esprit brillant, pragmatique, efficace, ingénieux. Alain était toujours de bonne humeur, positif, ouvert et très enthousiaste à l’idée de partager ses connaissances avec le plus grand nombre. Je ne compte plus les conférences, tables-rondes et expositions faites ensemble dans nos associations. Il croyait à l’Homme sur Mars en espérant que cette entreprise internationale pourrait apporter le meilleur pour l’Humanité. Il m’avait d’ailleurs confié la première version de son VRP, un petit robot de sa conception que j’ai eu la chance de tester sur la base martienne de la Mars Society dans le désert de l’Utah en 2002. Alain avait mille projets et mille idées. Nous préparions une mission de spéléo en scaphandre à réaliser avec un astronaute français afin de faire des relevés 3D temps réel…

L’ami de la planète Mars s’en est allé. Nous perdons une très grande figure de l’industrie spatiale, nous perdons aussi un ami fidèle.